Skip to main content

Nos actions

Le Val-ès-Fleurs menacé !

Vie et Mémoires du Vieux Granville fait partie des 9 associations qui ont demandé au Maire de Granville de ne pas transformer le Val-ès-Fleurs en une voie pénétrante arrivant sur le Cours Jonville et ainsi faire disparaître le seul poumon vert de la ville.

« Le Val-ès-Fleurs » (La Bavolette n° 22 – décembre 2011)

La Banque de France

Vie et Mémoires du Vieux Granville a empêché par voie juridique la démolition des bâtiments de la Banque de France. La maison d'armateur a été revendue à un particulier. Quant à l'annexe en granit construite dans les années 20, nous attendons le projet du promoteur auquel nous serons très attentifs.

« Petite histoire de la succursale de la Banque de France de Granville (1898-2004) » (Bavolette n° 1- juin 2006)

L'histoire juridique reste à écrire...

L'extension portuaire, le retour !

Vie et Mémoires du Vieux Granville a participé au débat public de 2006 et, avec trois autres associations, par un recours au Tribunal Administration, a fait annuler le changement de zonage de l'avant-port, bloquant ainsi l'extension portuaire.

Mais le Département, la Mairie et la Chambre de Commerce du Sud-Manche veulent relancer un projet devenu réducteur (disparition du fret) et destructeur puisque à nouveau situé dans la partie historique du port (port d'échouage en marina, Grande Jeté doublée par un terre-plein à l'ouest et un parking du côté de la Cale de Radoub, etc.) sans aucune concertation. Nous serons très vigilants et participerons à l'enquête publique qui aura lieu sur la révision de PLU lancée par la Municipalité dans le seul but de faire une marina dans l'avant-port...

« Retour sur le débat » (La Bavolette n° 4- mars 2007).